Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix - 2013-

Ecole primaire, Granges-Paccots - Concours 4ème prix

Concours de projets d’architecture pour la construction d’une nouvelle école primaire

Concours de projets d'architecture à un degré, en procédure ouverte

4ème prix

Maître de l’ouvrage : Commune de Granges - Paccots

Septembre 2013

 

Le lieu

Le périmètre d'implantation du futur centre scolaire est en forme de triangle. Deux éléments forts caractérisent les limites principales de la parcelle. Vers le Nord, l'autoroute A12, et vers le Sud, la colline arborée de Chantemerle. Au-delà du puissant axe autoroutier, le plateau s'impose encore aujourd'hui par sa nature agricole. La route de Chavully longe le côté Est du périmètre et  permet un accès efficace à la parcelle.

Le terrain est en légère pente Est. Au sud, au début de la lisière, une pente plus marquée conduit à un replat qui accompagne le front végétal. Face à ce filtre naturel,  se dessinent les contours des arbres en contrejour, projetés sur le sol dans un jeu d'ombres et de lumières. Plus loin, à travers la clairière, on aperçoit le décor de la colline plus haute de Torry.

Le talus, situé au pied de l'autoroute, offre seulement une protection visuelle partielle du bruit des véhicules qui transitent à grande vitesse et qui contraste avec le calme offert par le cadre de la forêt.

Implantation

Le dispositif d'implantation vise à structurer le site en lui conférant une nouvelle identité à travers le dialogue entre les éléments nouveaux à construire et les éléments naturels qui caractérisent le site. La volonté architecturale de valoriser le lieu a conduit le projet à créer un ensemble de volumes, de surface et hauteur différentes. Cet ensemble est inscrit dans le périmètre de manière à générer des espaces et sous-espaces avec une identité propre, une hiérarchie et une fonction clairement identifiable et reconnaissable.

Le programme du centre scolaire est finalement distribué dans trois constructions distinctes reliées par un rez inférieur. L'implantation des bâtiments s'appuie sur l' élément paysagé principal qui veut être valorisé sur le site: la colline arborée de Chantemerle.

Les trois éléments se composent avec un jeu de plein et de vides et se disposent dans le terrain de manière à générer des espaces extérieurs. Un premier espace à l'Est, cour d'accueil publique qui permet un accès direct à la salle de gymnastique et aux appartements. Une deuxième cour, espace de référence et d'entrée de l'école, accessible depuis la cour d'accueil par un escalier extérieur, s'ouvre au sud sur le front de la lisière, plus intimiste et bien protégé du bruit de l'autoroute. Un troisième espace au nord, le long de la salle de gymnastique, accueille les activités extérieures plus bruyantes qui se déroulent pendant les heures scolaires.

Le premier bâtiment de l'école enfantine, de forme allongée, se pose parallèlement au cordon boisé. La pente est ainsi apprivoisée. Perpendiculaire à ce dernier, un volume plus grand mais plus compact et légèrement plus bas, accueille l'espace extrascolaire, sports et activités et suit l'horizontale tracée par le terrain naturel. L'espace d'accueil est ainsi crée. Un troisième bâtiment s'implante dans la même logique que le premier, mais plus en retrait, de manière à dégager un espace de préau en relation avec la forêt.