Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix1801 - 2018-

Ambassade de Suisse, Beijing - Concours 4e rang, 4e prix

Ambassade de Suisse –Beijing

Concours de projets d’architecture en procédure ouverte à un degré

4e rang, 4e prix

Maître de l’ouvrage : Office fédéral des constructions et de la logistique OFCL

avril 2018

 

Le projet 

Le projet propose une réflexion globale. Il se veut exemplaire, d’abord dans son concept urbanistique, paysager et architectural, ensuite dans l’utilisation intelligente et rationnelle de la technique au service de l’architecture et de l’environnement. Les réflexions sur les problématiques de l’environnement et, dans ce cas particulier, de la mauvaise qualité de l’air de la ville Beijin, ont été les préoccupations principales qui ont participé à la formulation du concept paysager et architectural.

Le projet prévoit la démolition de toutes les constructions présentes, sauf la demeure de l’ambassadeur, la serre et le mur qui sépare l’entrée de la maison de la zone actuelle de service. A l’exception de quelques arbres sains et dignes d’intérêt, toutes les autres essences seront abattues. Ce choix de tabula rasa permet au projet de réaliser son concept : 

- une végétation danse, régulière et variée venant recouvrir l’entier de la parcelle et offrant une protection solaire et un filtre naturel contre la pollution atmosphérique

- un seul bâtiment en bois sur deux étages, parallèle à la route, et regroupant toutes les entités au service de l’ambassade 

- une maisonnette pour l’intendant développée sur plusieurs étages et implantée au nord de la parcelle afin de requalifier et de revaloriser la partie arrière du site.

Le bâtiment se présente tel une grande lanterne, entièrement en bois et vitrée. Il est posé parallèlement à la route. Son implantation et le positionnement de ses différentes entrées demandées par le programme, permettent de définir clairement les différents espaces caractérisant le complexe diplomatique :

- une zone d’accueil extérieure partagée et accessible par 4 entrées séparées. Un accès contrôlé pour les invitées et les collaborateurs de l’ambassade. Une entrée contrôlée pour les véhicules. Un accès contrôlé pour le public venant pour les visas et la chancellerie et enfin, une entrée publique sans contrôle pour Swiss Tourisme. 

- un espace de « vide végétal » dans lequel se glisse le bâtiment qui, entièrement vitré, permet des vues traversantes vers le cœur de l’ambassade. 

- Un espace de référence généré au-delà du nouveau bâtiment et dans lequel une plantation architecturée vient rythmer les pleins et les vides et définir les activités et les fonctions de l’espace non bâti.