Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Bâtiment des jardiniers, Pully1904 - 2018-

Bâtiment des jardiniers, Pully

Transformation et rénovation du bâtiment des jardiniers, Parc Guillemin Pully

Maître de l’ouvrage : Ville de Pully

Réalisation : 2018 - 2019

 

Le projet vise à offrir un lieu de vie et de pause chaleureux ainsi que de nouveaux vestiaires au bâtiment des jardiniers de la ville de Pully. Au milieu des espaces verts et profitant d’une vue dégagée sur le lac, celui-ci bénéficie d’une position idéale à l’entrée du Parc Guillemin.

Une démolition partielle de la façade sud, entre les piliers porteurs en maçonnerie, permet un agrandissement sous l’avant-toit. La nouvelle construction en bois s’insère ainsi de manière indépendante à l’existant. Seules les moises de la nouvelle charpente reposent sur les piliers en maçonnerie et permettent une ouverture généreuse sur l’extérieur.

La façade en bois foncé cherche un dialogue cohérent avec le reste de la bâtisse datant de la fin du 19e siècle. L’espacement du bardage génère un apport d’air optimal à travers les ouvrants de ventilation, situés sous la baie vitrée.

A l’intérieur, les parois et les plafonds sont revêtus de panneaux 3 plis en épicéa, calepinés selon un module de 62 cm de large. Les portes et le mobilier fixe reprennent cette même matérialité. Dans une optique de durabilité, les casiers et lavabos des vestiaires sont en acier inox ainsi que le plan de travail de la cuisine. Au sol, une chape apparente en ciment permet de répondre à la sollicitation du local.

 

Photographies : Thomas Jantscher